L’histoire
du grand
Ballon Captif
L’histoire
du grand
ballon
captif

De l’Histoire comique de la Lune et du Soleil de Cyrano de Bergerac jusqu’aux récits de science-fiction de Jules Verne, le vol en ballon émerveille et tient une place unique dans l’imaginaire collectif. C’est finalement dans la seconde moitié du XVIIIème siècle que l’on assista au premier vol humain, avec les frères Montgolfier, survolant Paris à 1000 mètres d’altitude.

Dans le même temps, en pleine révolution française, les premiers prototypes de ballons captifs sont mis au point. Ils sont conçus pour un usage strictement militaire, et l’armée ordonne alors la construction en série de ballons captifs. Il faudra attendre le milieu du XIXème siècle pour voir émerger de véritables constructeurs de ballons captifs. Le premier est sans nul doute Henry Giffard, mais ceux qui vont activement en lancer la fabrication industrielle sont les membres de la famille Godard. À partir de 1880, les constructeurs se multiplient et de nouveaux prototypes sont imaginés. Les pays voisins lancent à leur tour des modèles de ballons captifs, Riedinger en Allemagne, Zeppelin en Angleterre…

Encouragés par le succès des ballons captifs, les militaires commencent à les utiliser comme de véritables observatoires aériens – capable d’observer le théâtre des opérations depuis les airs. Les défauts récurrents des ballons sont corrigés, ils deviennent plus résistants au vent, moins visibles, plus performants. Les pays s’arrachent les plans de ces ballons, et en 1917, les ballons captifs sont conçus pour protéger les villes stratégiques. Mais finalement, l’armée finira par les délaisser, et le savoir-faire des ballons captifs disparaîtra avec la seconde guerre mondiale.

Cyrano de Bergerac, Histoire comique des États et empires de la Lune, 1657

En 1993, Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi créent la société Aerophile et relancent la construction d’un ballon captif.

Avec l’absence d’engin similaire sur le marché, les co-fondateurs conçoivent alors, eux-mêmes, un appareil baptisé Aerophile. Un défi technique conséquent – avec la disparition des plans et prototypes, toutes les spécifications techniques sont à redéfinir. Un an plus tard, le 18 avril 1994, le premier grand ballon captif des temps modernes voit le jour. Jamais un aussi gros ballon n’avait été construit depuis des décennies. Il est installé au château de Chantilly, et quelques semaines suffisent pour que les premiers passagers s’envolent à bord de l’engin. Un succès immédiat, qui ne s’arrêtera pas là. 2 ans plus tard, trois nouveaux systèmes sont installés en Allemagne, en Australie et en Chine au sud de Shanghai. En 99, trois nouveaux Aerophiles en France, et après six saisons d’utilisation, le système a fait ses preuves et reste conforme aux normes de sécurité : l’avenir d’Aerophile est radieux, celui du ballon captif également.

Et la suite de l’histoire, vous la connaissez. Aujourd’hui, Aerophile est le leader mondial du ballon captif avec plus de 97 ballons vendus dans 30 pays.

De l’Histoire comique de la Lune et du Soleil de Cyrano de Bergerac jusqu’aux récits de science-fiction de Jules Verne, le vol en ballon émerveille et tient une place unique dans l’imaginaire collectif. C’est finalement dans la seconde moitié du XVIIIème siècle que l’on assista au premier vol humain, avec les frères Montgolfier, survolant Paris à 1000 mètres d’altitude.

Dans le même temps, en pleine révolution française, les premiers prototypes de ballons captifs sont mis au point. Ils sont conçus pour un usage strictement militaire, et l’armée ordonne alors la construction en série de ballons captifs. Il faudra attendre le milieu du XIXème siècle pour voir émerger de véritables constructeurs de ballons captifs. Le premier est sans nul doute Henry Giffard, mais ceux qui vont activement en lancer la fabrication industrielle sont les membres de la famille Godard. À partir de 1880, les constructeurs se multiplient et de nouveaux prototypes sont imaginés. Les pays voisins lancentà leur tour des modèles de ballons captifs, Riedinger en Allemagne, Zeppelin en Angleterre…

Encouragés par le succès des ballons captifs, les militaires commencent à les utiliser comme de véritables observatoires aériens – capable d’observer le théâtre des opérations depuis les airs. Les défauts récurrents des ballons sont corrigés, ils deviennent plus résistants au vent, moins visibles, plus performants. Les pays s’arrachent les plans de ces ballons, et en 1917, les ballons captifs sont conçus pour protéger les villes stratégiques. Mais finalement, l’armée finira par les délaisser, et le savoir-faire des ballons captifs disparaîtra avec la seconde guerre mondiale.

Cyrano de Bergerac, Histoire comique des États et empires de la Lune, 1657

En 1993, Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi créent la société Aerophile SAC et relancent la construction d’un ballon captif.

Avec l’absence d’engin similaire sur le marché, les co-fondateurs conçoivent alors, eux-mêmes, un appareil baptisé Aerophile. Un défi technique conséquent – avec la disparition des plans et prototypes, toutes les spécifications techniques sont à redéfinir. Un an plus tard, le 18 avril 1994, le premier grand ballon captif des temps modernes voit le jour. Jamais un aussi gros ballon n’avait été construit depuis des décennies. Il est installé au château de Chantilly, et quelques semaines suffisent pour que les premiers passagers s’envolent à bord de l’engin. Un succès immédiat, qui ne s’arrêtera pas là. 2 ans plus tard, trois nouveaux systèmes sont installés en Allemagne, en Australie et en Chine au sud de Shanghai. En 99, trois nouveaux Aerophiles en France, et après six saisons d’utilisation, le systèmea fait ses preuves et reste conforme aux normes de sécurité : l’avenir d’Aerophile est radieux, celui du ballon captif également.

Et la suite de l’histoire, vous la connaissez. Aujourd’hui, Aerophile est le leader mondial du ballon captif avec plus de 97 ballons vendus dans 30 pays.

AEROPHILE - FRANCE
106 avenue Felix Faure
F-75015 Paris France
aerophile@aerophile.com
Tél : +33 (0) 1 40 60 40 90
Fax : +33 (0) 1 40 60 40 95

AEROPHILE - FRANCE
106 avenue Felix Faure
F-75015 Paris France
aerophile@aerophile.com
Tél : +33 (0) 1 40 60 40 90
Fax : +33 (0) 1 40 60 40 95

AEROPHILE - USA
8546 Palm Parkway #192
FL-32835 ORLANDO USA
aerophile@aerophile.com
Tél : +1 407 938 94 33
Fax : +1 407 938 94 17

pictoTwitterpictoTwitter pictoFacebook

OFFICIAL PARTNERS